Dominique – Formalités administratives (en bateau) et wifi

Pavillon de la Dominique sur une barque locale sur la Rivière Indienne.

Nous avons fait notre clearance d’entrée à Portsmouth, au nord de la Dominique. Nous ne savons pas si on peut la faire autre part sur l’île, nous n’avons pas essayé.

On peut se rendre au poste de douane à pied en débarquant par exemple sur la plage à côté du mouillage ou au ponton du local PAYS. C’est l’association de Dominiquais qui s’occupe de Prince Rupert Bay : gestion des bouées, taxi, services en tout genre. Comme le poste des douanes est à l’opposé de la ville, on peut donc faire appel à eux pour se faire directement emmener là-bas avec l’une de leur barque.

Note : Chaque représentant PAYS a son « nom » sur sa barque, il suffit d’appeler l’un d’eux sur la VHF canal 16.

Pour trouver les customs à pied, ce n’est pas si évident que cela. Il faut prendre la route principale de Portsmouth qui longe la côte. Quand la route tourne elle à gauche, rester sur la petite en face, toujours le long de la mer. On arrive à un grand ponton et une zone de débarquement pour les cargos. Il faut entrer dans la zone, passer le contrôle extérieur en s’annonçant (« plaisanciers pour la clearance ») et continuer le long de la mer pour arriver à un petit baraquement blanc, les fameuses douanes. Une flèche le long d’un mur indique la direction, mais l’endroit est vraiment surprenant et bien caché !

Quand nous sommes rentrés à l’intérieur, c’est à peine s’il y avait de la place ! Le bâtiment était rempli de locaux venus récupérer des matériaux de construction et autres colis arrivés par cargo. Ils avaient donc tous besoin de clearance et papiers également. Mais on nous a reconnu comme étant des voyageurs et on est passé rapidement au guichet. Il suffit alors de remplir un formulaire type, comme d’habitude, et de payer pour les formalités. Pas cher ici, seulement 10$EC, soit environ 3€ ! Le moins cher pour l’instant des Petites Antilles:)

Pas de tampon sur le passeport par contre, on ne sait pas trop pourquoi… On est presque déçu, on commençait à bien aimer remplir nos passeports de plein de tampons différents !

Nous ne ferons pas de sortie en Dominique (pas bien…). On avait la flemme après avoir rendu la voiture de retourner à l’autre bout de la ville et comme on n’avais pas eu de tampon à l’entrée, pas d’immigration à repasser après. Et surtout, on savait que pour notre arrivée en Guadeloupe, on n’aurait pas de souci ! Dans les îles françaises, les ressortissants français n’ont pas besoin de papier de sortie du pays précédent (je ne sais pas pour les étrangers). Par contre, il est indispensable de l’avoir si on veut entrer sur une autre île !

 

Accès Wifi à Portsmouth

 

Il y a (ou avait) de nombreux bars et restaurants le long de la plage du mouillage de Prince Rupert Bay. Seulement, suite à l’ouragan Maria, beaucoup ont été abîmés voire complètement détruits. Même si leur pancarte indique le freewifi disponible, la plupart n’ont pas eu le temps de le remettre, comme c’est le cas de Purtle Turtle Beach ou Madiba. Tous nous ont conseillé d’aller chez Smithy’s, un bar/snack sur la route principale, à quelques minutes du local PAYS vers le centre-ville.

On peut se connecter moyennant consommation et le réseau fonctionne plutôt bien. Ça nous a suffit en tout cas pour naviguer avec nos smartphones, nous n’avons pas essayé de publier sur le blog ni d’uploader photos ou vidéos…

Nous n’avons pas essayé de trouver du wifi ailleurs sur l’île, mais peut-être y-t-il d’autres bars ailleurs qui en proposent !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *