Installation d’une trinquette sur notre Océanis 390

Pour partir à travers le monde sur Manwë notre Océanis 390, il nous fallait une voile d’avant spécial gros temps. Mais également plus performante pour remonter au vent lorsque le génois est partiellement enroulé. Cette voile correspond donc à une trinquette, la nôtre choisie faisant dans les 20 m² de surface.

 

Plusieurs solutions s’offraient à nous
  1. Mettre en place un étai largable en acier, avec un ridoir pélican pour le mettre en tension. Puis mettre une trinquette sur mousquetons.
  2. Mettre en place un étai largable textile avec un palan 6 brins ou une cascade d’anneaux de friction, pour mettre en tension. Puis mettre une trinquette sur mousquetons.
  3. Envoyer directement une trinquette sur emmagasineur avec un bout anti-torsion dans la ralingue qui fait office d’étai textile. Dans ce cas, il est judicieux d’avoir une drisse mouflée de bonne qualité à base de Dyneema pour faciliter la mise en tension et éviter d’avoir trop d’allongement.

 

Qu’est-ce que cela implique ?

Dans tout les cas, il faut une cadène sur le pont. Une cadène double est idéale pour les solutions 1 et 2 car il faut fixer l’étai et la voile. Pour la solution 3, une cadène simple suffirait car l’étai et le guindant de la voile sont les mêmes.

Cadène double pour mise en place de la trinquette

La cadène double que j’ai installé en avant de la baille à mouillage

 

Sur notre Océanis 390, il y avait déjà une cadène pour le hâle-bas de tangon en arrière de la baille à mouillage. Je ne pense pas qu’elle était installée pour l’utilisation d’une trinquette qui engendre des forces énormes d’arrachement. Il faut qu’elle soit suffisamment bien maintenue sur le pont et reprise sur des parties solides du bateau (une cloison, l’étrave…) pour ne pas arracher le pont lors d’un coup de vent.

Reprise de l'effort de la trinquette sur l'étrave par un ridoir.Fixation du ridoir sur la cadène pour la reprise d'effort de la trinquette.

J’ai choisi de fixer ma cadène (une double car je n’étais pas encore fixé sur la solution) en avant de la baille à mouillage (juste derrière l’enrouleur) avec un ridoir qui reprend la tension sur l’étrave (avec un boulon à œil). C’est du solide ! Ça ma permit d’installer une cadène en U sur l’étrave qui pourra peut-être servir un jour.

Cadène en U sur l'étrave.

 

Ensuite, il faut une drisse qui sort : soit en tête de mât que l’on redescend sous le futur étai largable grâce à une poulie (ou anneau de friction), soit avec une sortie de drisse au bon niveau du mât.

Ferrure en tête de mât pour fixer la drisse mouflée et descendre le point de tire de la drisse de trinquette.

Sous l’enrouleur de génois, on voit la ferrure sur le mât pour descendre le point de tire de la drisse de trinquette et pour pouvoir fixer la fin de la drisse mouflée.

La drisse de trinquette mouflée permet une mise en tension plus efficace du guindant.

La drisse de trinquette mouflée permet une mise en tension plus efficace du guindant.

 

Pour les solutions 1 et 2, il faut installer un point d’ancrage de l’étai largable sur le mât à l’endroit voulu. Alors que pour la solution 3, il n’y a pas d’étai…

Pour la solution 2, il faudra également prévoir un palan de mise en tension de l’étai textile en bas de celui-ci sur la cadène de pont ou directement au sol.

 

Essai de l’emmagasineur de trinquette pendant les travaux à Port Saint Louis du Rhône

 

Le cas de Manwë

J’ai eu une opportunité soudaine et j’ai pu opté pour la 3ème solution. En effet, le gérant de la Voilerie Granvillaise, Eric Varin, qui suivait l’avancement de mes travaux, m’a averti qu’il avait une trinquette sur emmagasineur d’occasion en très bon état à vendre. Elle collait bien avec les dimensions de notre bateau. J’ai donc sauté sur l’occasion ! Pas besoin de confectionner d’étai, j’avais une drisse de libre en tête de mât donc il ne me restait plus qu’à descendre son point de tire.

Vue sur le point d'amure de la trinquette sur emmagasineur au près.

Trinquette à poste lors d'une remontée au près Vue sur la trinquette à poste lors d'une remontée au près.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *