Escale aux îles du Frioul

Mouillage tranquille sur les îles du Frioul, avec la vue du port en arrière plan.

Nous voici enfin partis de Port Saint Louis du Rhône ! Non pas que les travaux soient entièrement terminés (de toute façon, à croire que ça ne l’est jamais vraiment…) mais nous avions notre date de mise à l’eau déjà prévue. Manwë a fièrement retrouvé l’eau salée le vendredi 30 juin. Nous sommes partis ensuite du chantier vers Marseille dans la matinée du lundi 03 juillet (il y avait trop de vent le weekend, quelques soucis moteur aussi, vite réparés).

 

L’archipel du Frioul, entre belles vues et chaleur accablante

 

Nous avons passés une semaine au port du Frioul. Les îles du Frioul se situent dans la rade de Marseille, juste en face de la ville. Au début, je pensais aller quelques fois sur Marseille, profiter d’arpenter encore une fois ou deux sur une après-midi ou une soirée une grande ville avant de partir. Mais le prix des navettes aller-retour nous a un peu refroidi, un peu d’une dizaine d’euros par personne (autant dire qu’on y réfléchit à deux fois avant de vouloir aller boire un verre sur Marseille).

Nous avons donc passés les deux premiers jours à ranger le bateau, bricoler un peu dans la journée (beaucoup trop chaud pour sortir dehors avant la fin d’après-midi) et ensuite se promener sur les îles. Il y a en effet deux îles principales dans cet archipel du Frioul, Ratonneau et Pomègues, reliées par une grande digue qui ferme le port. Les deux îles se ressemblent fortement, abritant toute deux des tours et anciens forts et des calanques très jolies avec de petites plages. Le paysage y est plutôt aride, la végétation est rare et il peut y faire très chaud mais la vue sur la rade de Marseille est magnifique. On peut voir aussi l’îlot d’If juste à côté, où est érigé le Château d’If. Il se visite mais nous n’avons pas eu le temps de le faire.

Le port du Frioul est petit mais abrite quelques restaurants qui ont l’air sympathiques. Là aussi, nous n’avons pas vraiment eu le temps d’en profiter, on se réserve pour plus tard !

A la fin de semaine, Damien et moi étions tous les deux sur Marseille. Damien participait à sa dernière régate partant du Vieux Port, sur le bateau J109 Galanga et son équipage avec lequel il a l’habitude de naviguer. J’ai pu me promener et profiter une dernière fois de la ville, que j’affectionne beaucoup même si là encore, la chaleur peut être un gros inconvénient en plein cœur d’une ville… Vivement le petit air frais quand on sera au mouillage !

 

Un peu trop d’oiseaux ?

 

Pour revenir sur notre expérience sur les îles du Frioul, l’un des plus gros désavantages que j’y ai trouvé, ce sont les goélands qui y vivent. Enfin, y vivent… On dirait plus qu’ils ont envahi les îles ! Il y en a vraiment partout, jour et nuit en plus, à croire qu’ils ne dorment jamais (leurs cris sont assez insupportables pour quelqu’un qui a le sommeil léger… comme moi… et par cette chaleur, impossible de fermer les hublots du bateau). J’ai trouvé cela dommage car même lors de nos balades, on se sent épié de partout par cette multitude d’oiseaux dans tous les sens.

Nous sommes partis ce matin, très tôt (impossible de dormir, je vous dis^^) et nous sommes arrivés en début d’après-midi pour notre dernière destination française avant un bon bout de temps: Toulon. Dans la rade de Toulon précisément, nous sommes à La Seyne sur Mer, devant un chantier pour faire démâter notre mât et changer notre gréement dormant (haubans et étai). Une bonne semaine de travaux en perspective, avant notre grand départ pour les îles Baléares !

4 commentaires

  1. Coucou de nous tous,
    Nous nous demandions si vous aviez quitté la France et vous vous trouviez en ce moment.
    Gros bisous
    Tata Nadeige

    1. Coucou !

      Oui nous sommes partis mercredi dernier et nous sommes arrivés hier matin très tôt à Minorque. Tout va bien, on est au mouillage dans une jolie petite baie et c’est plutôt calme ! On aura mis deux jours pour traverser, avec beaucoup de houle et parfois peu de vent mais ça était. Gros bisous !!

  2. Alors ça y est c’est le début de l’aventure! Je vous envie ce beau soleil en tout cas car je ne vois que de gros nuages gris par la fenêtre. Bon courage pour les derniers travaux et pensez à nous envoyer un peu de ce ciel bleu.

    1. Oui c’est le début comme tu dis ! Enfin, on n’est pas encore vraiment parti, il nous reste une bonne grosse semaine avec ces travaux et après ouf, on s’en va ! Dommage qu’il ne fasse pas beau en ce moment en Normandie… Ici ce sont même les grosses chaleurs, on sort à peine la tête du bateau pour ne pas cramer ! ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :