Réfection du vaigrage dans un Océanis 390

Cabine arrière transformée après le remplacement du vaigrage.

Le vaigrage sur les vieux bateaux, c’est l’horreur ! Lorsque la mousse et la colle du vaigrage commence à se désintégrer, celui-ci se décroche de la cloison et laisse tomber toute cette poussière de mousse… c’est vraiment le calvaire.

Vaigrage qui se décolle sur une des parois de la cabine arrière.

 

Comment faire pour s’en sortir ?

 

Sur Manwë, ce problème se pose dans la cabine arrière, la penderie et les quelques placards de la cuisine. Dans la salle de bains, ce n’est pas encore au stade critique donc on laisse tel quel mais un jour inévitablement ça s’aggravera !

Les solutions qui s’offraient à nous :

– Laisser en l’état : inconcevable dans la cabine arrière, mais quelques placards ont suivi cette voie pour l’instant.

– Tenter de nettoyer la poussière et l’ancienne colle puis recoller avec de la colle à vaigrage (colle contact) mais elle ne tient pas du tout ! Ça se redécolle au bout de quelques jours…

– Remettre du vaigrage neuf : c’est hors de prix, c’est un travail très compliqué pour le faire bien, il faudrait éventuellement faire intervenir un pro… hors budget pour nous.

– Mettre bien à nue la paroi, enduire et peindre. Je voulais partir sur cette solution qui aurait était la plus simple à mettre en place, mais l’ancienne colle présente sur les parois était vraiment trop dure à nettoyer. On ne pouvait appliquer le traitement sur une paroi poisseuse. Inconvénient de cette méthode, il n’y plus d’isolation thermique et phonique, mais pour notre programme ce n’est pas important.

– Mettre un lambris de PVC fixé sur la paroi sur des tasseaux ou même collé directement sur la paroi au Sikaflex.

Nous avons opté pour cette dernière solution. Les principaux points techniques pour cette méthode sont les découpes du lambris et la finition au niveau des cassures de pente.

Fournitures :

  • Acheter des lattes de lambris PVC de la couleur souhaitée (on a pris gris clair donc neutre)
  • Avoir des tasseaux de bois de différentes tailles et épaisseur
  • Du Sikaflex ou autre du genre (blanc de préférence, c’est plus propre)
  • De la visserie inox
  • De quoi découper le lambris

Opérations :

– Arracher l’ancien vaigrage.

Vaigrage arraché dans la cabine arrière du bateau.

– Gratter l’ancienne colle au maximum et essayer de la nettoyer à l’acétone (elle part très mal mais si tout ne part pas, ce n’est pas grave). C’est un travail assez laborieux, surtout dans un espace confiné avec les odeurs de produits chimiques.

Bande de vaigrage décollée laissant des traces de colle sur le bois.

– Bien réfléchir à la disposition des lattes de lambris pour remplir la surface au mieux et la disposition des vis pour maintenir ces lattes sur les tasseaux. Sinon, on peut coller directement les lattes sur la paroi mais elles ne seront plus démontables au cas où. Il faut de plus une paroi bien plate donc je préfère les visser sur des tasseaux collés.

– Coller les tasseaux au Sika sur la paroi et laisser sécher.

 

Tasseaux collés au Skiaflex sur les parois de la cabine arrière.

 

– Découper les lattes de PVC pour bien suivre les contours des parois… Le plus compliqué, c’est de suivre les courbures, j’ai essayé la scie sauteuse, la scie à métaux qui est un peu plus précise et le cuter pour les finitions.

 

– Visser les lattes sur les tasseaux.

Installation du lambris dans la cabine arrière.Installation des lattes de lambris dans la cabine arrière à la place du vaigrage.

Assemblage des lambris de PVC dans la cabine arrière pour remplacer le vaigrage.

 

– Pour les finitions, j’ai masqué les bords par du scotch type « duck tape » blanc ou j’ai replacé des petites bandes de vaigrage que j’avais arraché au début (maintenues par les lattes et un peu recollées avec de la colle à vaigrage).

Bandes de vaigrage recollées après coup.

Le résultat est convenable mais ça demande beaucoup de travail. Cette solution est peu concevable si la paroi est très biscornue.

Dans le grand placard de la cuisine, j’ai préféré juste enlever l’ancien vaigrage et ne rien remettre. Dans les petits endroits comme les petits placard de la cuisine, j’ai pour l’instant fait l’impasse.

C’est franchement le principal problème esthétique à l’achat d’un bateau un peu âgé, on ne peut y couper et c’est vraiment du sale travail !

Vaigrage qui se décolle encore au niveau de la cabine arrière.

Il nous reste encore du travail !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *