Réfrigérateur, batteries et tarte salée

Intérieur de notre bateau Manwë, avec le nouveau filet à fruits attaché.

Je tenais à vous partager ici une de nos recettes favorites du moment, une tarte salée avec une pâte brisée faite maison toute simple. L’avantage de cette pâte à tarte est qu’elle ne demande pas de beurre, l’un des ingrédients je trouve les plus difficiles à conserver sur un bateau et en particulier sur le nôtre. En effet, notre frigo est assez capricieux et cesse de fonctionner dès que les batteries ne sont plus assez chargées (donc la plupart du temps, il ne marche pas la nuit). Au début, nous pensions que la cause venait d’une fuite du gaz contenu dans le circuit de refroidissement. Nous l’avons fait recharger par un professionnel sur Minorque aux îles Baléares (pour la modique somme de 60 €…) mais bien qu’il y ait sans doute en effet une petite fuite, le problème persiste. Notre frigo cesse toujours de fonctionner par intermittence.

Nous pensons donc maintenant que le cause vient de notre parc batterie (à savoir les deux batteries de service localisées dans notre coffre arrière tribord). Elles datent de 2015 et semblent donner de sérieux signes de fatigue, sans doute à cause à leur âge ou de leur utilisation antérieure. Nous ne voulons pas les changer tout de suite, le réfrigérateur n’étant pas un élément de sécurité à bord (et les autres équipements électroniques fonctionnant de façon encore satisfaisante), ce n’est pas notre priorité.

Tout ça pour en venir au fait que ce fameux réfrigérateur ne marche donc environ qu’une dizaine d’heures par jour (tant que les panneaux solaires rechargent la journée, tout va bien) et que ce n’est pas évident pour la conservation de certains aliments. J’ai beaucoup pesté au début de notre voyage car nous perdions pas mal de choses, et s’il y a bien quelque chose que je déteste, c’est le gaspillage.

Ajoutons à cela les fruits et légumes que nous achetions en trop grande quantité (habitudes de terrien avec un appartement à température ambiante et atmosphère plutôt sèche) et que nous perdions malheureusement aussi, les débuts de l’organisation de notre garde-manger ont été un peu difficiles. Mais nous avons vite repris le dessus pour partir sur de nouvelles bonnes habitudes.

Déjà, nous avons acheté quelques pains de glace pour que le réfrigérateur puisse rester froid au maximum même quand nous devons l’éteindre faute d’énergie. Nous le remplissons uniquement avec des denrées qui ne craignent pas trop le chaud-froid (encore que la nuit, le frigo fonctionne plus comme une glacière donc il ne redevient pas « chaud » non plus) et nous achetons des légumes et fruits en plus petite quantité, pour une prévision sur quelques jours maximum. Et désormais, au lieu de stocker ces derniers dans un placard (fermé en navigation, donc non aéré), nous avons installé un filet pour les suspendre dans le bateau, comme dans la majorité des bateaux de grande croisière.

On essaie de consommer en priorité tous ces aliments fragiles (question de bon sens, que l’on a aussi à terre) avant de s’attaquer aux conserves et bocaux, que nous avons aussi en grande quantité dans un placard, en cas de longue navigation ou d’absence de supermarché/marché dans les environs. Cela nous oblige évidemment à nous ravitailler en produits frais plus souvent, quand on le peut, mais au moins maintenant, nous ne perdons plus rien.

 

Et voici, enfin, comme promis la recette de la tarte salée sans beurre :

Pour la pâte à tarte brisée :
  • 250 g de farine
  • 8 cL d’eau
  • 8 cL d’huile
  • 1 pincée de sel

C’est l’huile qui remplace le beurre, on peut utiliser n’importe quelle huile. Celle que je préfère, c’est l’huile de coco, elle se conserve longtemps, ne donne pas de goût trop prononcé et est résistante à la chaleur (on peut donc l’utiliser aussi pour les cuissons à la poêle). Malheureusement, elle est souvent assez chère (et parfois seulement en magasins bio). Mais nous en avons trouvé à moitié prix dans des épiceries chinoises !

On peut utiliser aussi de l’huile d’olive dans cette pâte à tarte (déjà testé, le résultat est le même), voire de l’huile de noix si on veut un goût plus prononcé.

  • Malaxer ces ingrédients sans trop pétrir.
  • Former une boule de pâte, elle doit être lisse au toucher sans coller ni être trop sèche, sinon ajouter de la farine ou de l’huile.
  • Étaler la pâte directement à la main dans un moule à tarte recouvert de papier sulfurisé (normalement, elle se travaille plutôt bien).
  • Piquer la pâte avec une fourchette.
  • Mettre à cuire pendant 10 à 15 min à blanc, et ensuite 30 min environ avec la garniture (vérifier que les bords de la pâte sont cuits). Nous, nous mettons notre four à gaz à fond, ce qui doit correspondre à 230°C environ.
Pour la garniture, là c’est comme on veut 🙂

Notre recette favorite en ce moment, c’est une tarte tomate-poivron-thon. Les ingrédients sont les suivants :

  • 1 grosse tomate ou 2 ou 3 petites, à couper en rondelles
  • 1 demi-poivron coupé en petits morceaux
  • du thon émietté
  • un demi-oignon émincé
  • du fromage râpé ou du parmesan à saupoudrer
  • de la moutarde à l’ancienne
  • des herbes de Provence (ou autres)
  • sel, poivre

Une fois la pâte à tarte pré-cuite, la sortir du four.

  • Étaler quelques cuillères de moutarde dessus.
  • Disposer ensuite le poivron, l’oignon et le thon.
  • Déposer les rondelles de tomate par dessus, comme elles vont rendre du jus, il vaut mieux les mettre en dernier.
  • Saupoudrer le fromage puis les herbes.
  • Saler, poivrer et ré-enfourner.

Recette de notre tarte salée sans beurre.

On peut ajouter des rondelles de fromage de chèvre aussi dessus. Mais tous les ingrédients peuvent évidemment varier : par exemple remplacer le thon par du chorizo, ou le poivron par de la betterave rouge, ajouter des noix, etc. C’est au choix 🙂

Bon appétit !

4 commentaires

  1. Bonjour à vous.
    Un petit truc tout bête pour le beurre :
    Utiliser des récipients étanches (réellement) à l’air, genre Tupperware sauf que ça n’existe plus ou difficile à trouver et que ce n’est pas toujours étanche. Les miens sont de marque CURVER, et ils ont tout le côté du couvercle en silicone avec une gorge qui rentre bien dans le récipient. Je remplis quasi totalement de beurre, salé ou non en tassant bien pour éviter les bulles d’air. Lorsque je m’en sers, j’écite de laisser trop longtemps ouvert car c’est l’oxygène qui rancit le beurre. Je vous garantis que je ne mets jamais le beurre au frigo, été comme hiver.
    Bon, en été, c’est plus que mou, mais en le laissant au fond du bateau ou dans l’eau, ça va.
    A essayer…

    1. Merci pour l’info 🙂 Depuis nous avons pu réparer notre frigo donc aucun souci désormais !

  2. Hum !!! Bon appétit à vous deux.
    Pour nous, ce sera épaule d’agneau avec un petit verre de Costières Rouge « Les hauts de Mélaine »
    Nous voulons bien partager …. Bisous de Papy et Mamie.

    1. Merci ! En tout cas, ça a l’air très bon de votre côté aussi ! 🙂 On aurait été ravi de venir partager ! On ne mange pas beaucoup de viande finalement ici sur le bateau, à part parfois au restaurant… Au menu, ce sont plus souvent des salades le midi, des plats chauds le soir, pâtes, poêlées, tartes…
      On se fait plaisir avec une glace de temps en temps aussi !

      Gros bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :