Visite de Palma de Mallorca

Thomas et Damien à Palma sur une des places principales de la ville.

Après un stop de trois jours à Puerto Sóller et une navigation le long de la côte sud-ouest, nous sommes arrivés à Palma pour récupérer les deux cousins de Damien, Philippe & Thomas, venus nous rejoindre à bord pour quinze jours de vacances.

On est parti tôt le matin de Santa Ponsa, une station balnéaire où nous avions passé la nuit au mouillage, car Thomas atterrissait à 8 h du matin et nous avions environ 3 h de navigation devant nous pour Palma.

Le paysage change rapidement une fois dans la baie de la capitale des îles Baléares, il faut éviter les énormes ferries, on peut voir les avions atterrir et décoller sans cesse au-dessus de nos têtes et les grands immeubles s’étendent presque à perte de vue le long de la côte. On sait qu’on ne pourrait pas rester au port pour la nuit, on s’est renseigné en avance (bon, pas trop en avance non plus, c’était il y a deux jours mais tant pis). Déjà, ce n’est pas un mais trois ou quatre ports différents qui s’étalent devant la ville ! Tous étaient complets mais de toute façon, c’était hors budget : de 80€ à 150€ la nuit pour un bateau de notre taille.

Heureusement, il est possible de mouiller devant le port le plus proche du centre-ville, par 4 à 5 m de fond. Bon, la zone reste un peu au large, derrière une longue digue qu’il nous faudra contourner ensuite en annexe. Mais avant, on choisit de récupérer Thomas directement au ponton avec Manwë. On s’approche du quai avec le bateau et hop ! notre premier passager saute à bord ! On file maintenant mouiller à l’extérieur, Philippe, lui, n’arrive en effet que dans l’après-midi. L’idée est donc de retourner visiter la ville en attendant.

Mouiller gratuitement, c’est plutôt pratique et on est bien content de pouvoir le faire (il aurait fallu vraiment s’éloigner dans la baie pour trouver un autre port sinon) mais du coup, nous en avons bien pour un bon quart d’heure à rejoindre la ville en annexe. On croise les doigts pour que le réservoir d’essence ait la capacité de faire l’aller-retour ! Un peu ballotté par les vagues, on passe juste derrière un ferry qui quitte son ponton et on arrive enfin à s’amarrer à un quai proche de la ville.

On déambule dans la journée dans des petites rues animées, où ça fait plaisir de retrouver des boutiques qui vendent autre chose que des bouées de plage et des maillots de bain ! Les rues, les bâtiments et les petites places qui forment la vieille ville sont pleins de charme. Et il y en a beaucoup ! La ville semble immense, on se promène sans plan, au hasard des ruelles. Nous arrivons au pied de la grande cathédrale de Palma, qui surplombe la baie, et de l’esplanade on peut même apercevoir Manwë au loin au mouillage !

C’est la première fois depuis notre départ que nous retournons dans une aussi grosse ville, c’est agréable tout en étant étrange de retrouver autant de monde et d’agitation dans les rues.

On décide de se poser pour prendre un petit rafraîchissement avant de retrouver Philippe. Ce sera avec quelques difficultés… Les plans et arrêts de bus n’étant pas très indiqués ni détaillés, il y a quelques qui-propos avant de se retrouver enfin tous les quatre (« Euh les gars, je suis arrivé au terminus du bus… » « Quoi ? Mais pourquoi ? Quand tu as vu des ports, tu ne t’es pas arrêté? » « Ben non le bus ne s’y est pas arrêté non plus… Bon je le reprends dans l’autre sens » Mais ça y est, nous récupérons notre dernier passager et tout le monde est prêt pour retourner à bord et profiter de ces 15 jours de vacances tous ensemble !

Nous décollons de Palma aussitôt car nous retrouvons à bord un papier déposé en notre absence par les autorités. Apparemment, nous n’étions pas dans la bonne zone de mouillage, quelques mètres trop en avant vers la digue. Plutôt compliqué ici les zones réglementées… Mais heureusement, pas d’amende, les Espagnols n’ayant pas l’air de rigoler avec ça, on préfère filer vite fait !

Nous naviguons alors vers un mouillage pour y passer la nuit, en revenant sur nos pas vers l’ouest. Pas de chance, au début, il apparaît comme plutôt calme mais pendant la nuit, nous roulerons dans tous les sens. Difficile de se reposer, dommage pour la première nuit des cousins ! Dès le lendemain, nous filons alors à Santa Ponsa, où quelques courses s’imposent et une bonne pizza méritée le soir au restaurant.

Programme de la suite du séjour : visiter l’île Sa Dragonera à la pointe sud-ouest de Majorque et rester encore quelques jours ensuite. Puis traverser vers Ibiza, en fonction du vent, nous en ferons le tour par l’ouest ou par l’est pour en découvrir les calanques.

2 commentaires

  1. Bonjour mes neveux, je vois que tout va bien pour vous et j’en suis ravie ! Je vous lit depuis votre départ de France, donc je voyage un peu avec vous, c’est sympa !!! j’attend même avec impatience vos nouveaux messages et vos très belles photos. Je pense bien à vous et je vous de gros bisous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :