Majorque – Île Sa Dragonera

Anaïs face à la côte de Majorque, sur l'île Sa Dragonera.

Avec maintenant notre équipage de 4 personnes à bord de Manwë, nous décidons pour notre première journée tous ensemble d’aborder l’île Sa Dragonera, située à la pointe sud-ouest de Majorque. Nous étions déjà passé tout près de l’île, Damien et moi, quand nous avions navigué le long de la côte ouest depuis Puerto Sóller. L’île est surmontée d’un grand pic avec un fort au sommet, et on peut mouiller dans deux petites calanques, pour ensuite y accoster en annexe. Apparemment, elle tire son nom du fait qu’elle serait peuplée de lézards, j’ai hâte de voir ça !

Nous arrivons auprès de Sa Dragonera en début d’après-midi. Le mouillage qui donne sur l’accès au ponton de débarquement est déjà pris d’assaut par des zodiacs et des bateaux venus déverser leur flot de touristes. La profondeur est assez importante (15 m environ) et la houle est un peu de la partie mais nous décidons quand même de mouiller et de laisser le bateau pour quelques heures, le temps d’aller marcher un peu à terre.

Hop, tous dans l’annexe, Philippe décide de nous y emmener à la rame. On débarque à côté d’un petit ponton et là, première petite frayeur : un panneau nous indique que l’entrée du parc national est de 1€ par personne. Ce n’est pas le prix le problème, c’est qu’aucun d’entre nous n’a pensé à emmené son portefeuille avec lui !

Heureusement, fausse alerte, il n’y a pas de gardien et la barrière sur le chemin principal est grande ouverte. Les cousins sont super motivés, ils choisissent évidemment la randonnée indiquée la plus longue et avec le plus de dénivelé : 1h30 annoncé pour l’aller et la même chose retour (« Euh ? Vous êtes sûrs là ? Je n’avais pas forcément prévu ça comme ça ! »). Bon, on est tous quand même équipés de nos chaussures de rando, c’est parti donc pour cette fameuse marche.

La rumeur dit vrai, la population locale de l’île est bien constituée de lézards, ils sont vraiment très nombreux, on peut en voir partout sur les roches et il faut même éviter parfois de marcher dessus !

Plus nous avançons, plus la vue est jolie autour de nous car nous montons en altitude. C’est là que je me rends compte qu’en fait, la randonnée choisie est celle qui monte tout en haut du plus sommet de l’île !! Mais pas le temps de se décourager, Philippe et Thomas marchent d’un pas assuré et rapide, on suit de loin avec Damien (notre excuse est qu’il faut bien s’arrêter de temps en temps pour prendre des photos !)

Ouf, nous voilà enfin tout en haut, on vient d’atteindre le petit fort au sommet. Il surplombe l’île de toute part, et les falaises côté ouest tombent à pic dans la mer. Finalement, nous avons mis moins d’1h30 pour la montée, nous descendrons encore plus rapidement. Mais avant de retourner à notre annexe, Thomas, Damien et moi escaladons quelques rochers pour profiter de cette vue plongeante, tout en laissant Philippe en contrebas, sujet au vertige. La vue vaut en tout cas la peine d’être monté jusqu’ici !

4 commentaires

  1. Bonjour,

    Savez-vous où il faut s’adresser pour réserver un mouillage sur Sa Dragonera ?

    Merci !
    Eric

    1. Bonjour
      Lors de notre passage sur l’isla dragonera il n’y avait pas de mouillage payant donc je ne peux pas vous aider.
      Damien

  2. coucou Damien, je viens de consulter votre blog.super…. QUelle belle aventure ! et chapeau de réaliser vos rêves. soyez prudents et profitez à fond. je vous embrasse tous les deux (même si je ne connais pas ta jolie petite femme)
    LAurence maman de Camille

    1. Coucou,
      Merci de nous suivre, ça nous fait plaisir de nous savoir lu. Pour l’instant notre voyage se passe très bien, on commence à en prendre plein la vue aux Canaries!

      Damien et Anaïs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :